PANIER DE LÉGUMES BIO EN LOT-ET-GARONNE

Le triangle d'attelage

retour au sommaire des astuces

Introduction

Je vais vous parler ici de l'utilisation d'une méthode pour atteler et dételer rapidement et sans effort tous les outils à votre tracteur.
Pour cela, il faut changer le système d'attelage classique des outils, qui utilise les trois points d'attache du tracteur, par un système à base d'un triangle d'attelage.

Le principe

triangle maleLe principe consiste donc à modifier le système d'attelage trois points par un attelage triangle: sur le tracteur est mis en place un triangle mâle en rouge sur la photo ci-contre (vous pouvez l'agrandir en cliquant dessus). Le triangle se fixe, de manière standard, sur les trois points du tracteur, une fois pour toutes; on n'y touche plus, même s'il faut utiliser la chape pour y atteler une remorque par exemple. Au pire, dans ce cas, il suffit de placer le triangle en position haute pour accéder à la chape.
Le seul moment où il est nécessaire de démonter le triangle mâle, c'est lorsqu'il s'agit d'atteler un outil avec le système trois points « classique ». Dans ce cas, on démonte le triangle mâle pour laisser l'accès aux trois points pour l'outil dépourvu de triangle femelle.

triangle femelleChaque outil est équipé d'un triangle femelle en lieu et place des trois points d'attelage; voici l'exemple de mon cultivateur.

Le triangle femelle est, ni plus ni moins, un rail dans lequel on fait glisser le triangle mâle, qui vient s'encastrer dedans.

triangle mâle et femelle

Il faut parfois jouer sur l'angle d'inclinaison du triangle mâle, en inclinant son sommet avec le troisième point du tracteur, de manière à ce que le triangle mâle soit à peu près incliné comme le triangle femelle pour faciliter l'accrochage. Si vous possédez un troisième point hydraulique sur votre tracteur, vous pourrez atteler et dételer votre outil sans même descendre de votre siège !

D'ailleurs, je recommande l'usage d'un troisième point hydraulique, car outre une plus grande souplesse et rapidité de l'attelage cela vous permettra une grande facilité de réglage de votre outil au moment du travail du sol.

Pour éviter au triangle mâle de ressortir lorsqu'on pose l'outil au sol, il existe un système de verrouillage par crochet qu'on peut actionner depuis le siège du tracteur. C'est ce verrouillage qu'il suffit d'enlever pour dételer l'outil.

crochet du triangleaction du crochet du triangle

Le petit truc à connaître

Le triangle mâle possède quatre positions différentes pour fixer le piton du point de fixation haut. Selon l'emplacement que vous allez choisir, le triangle va se comporter différemment lorsque vous allez le remonter: le sommet du triangle aura tendance à s'éloigner, se rapprocher ou rester à distance égale du tracteur.

C'est un phénomène important à comprendre, car selon le réglage, par exemple si le débattement est très important, cela peut compromettre l'attelage de l'outil.

Personnellement j'ai positionné le piton de fixation sur la troisième position, en partant du haut, de telle sorte que mon triangle se lève en restant à distance constante du tracteur.

Coût de l'installation

L'achat du triangle mâle en 2009 m'a coûté environ 280€ HT.
L'achat d'un troisième point hydraulique en 2011 m'a coûté environ 250€ HT.

J'ai fabriqué tous mes triangles femelles; la matière première m'est revenue environ à 50€ HT en 2009 par triangle. Il m'a fallu environ trois jours de travail pour en fabriquer une vingtaine, grâce au soutien actif d'une personne qui en avait déjà fabriqué (grand merci à Stéphane grâce à qui j'ai pu apprendre à souder). Je crois qu'en 2009, un triangle femelle coûtait un peu plus de 100€ HT.

Un triangle femelle prend entre une demi-journée et une journée de travail pour être installé sur un outil, selon la complexité du travail. C'est une journée très rapidement récupérée par le temps gagné lors de l'attelage.

Pour être réellement efficace, il faut que tous vos outils, en tout cas, tous ceux utilisés fréquemment, soient équipés du triangle femelle.
Sinon, vous serez obligés de repasser régulièrement sur un attelage trois points en décrochant le triangle mâle; c'est très rapide à faire, mais on perd en efficacité s'il faut l'enlever pour atteler un outil fréquemment employé.

Donc un conseil; si vous faites vous même vos triangles femelles, faites en quelques uns d'avance, afin de pouvoir les installer rapidement sur vos nouveaux outils.

Achat du triangle mâle

Pour être honnête, ce système d'attelage n'est pas toujours facile à dénicher. Personnellement, j'ai un peu galéré avant de trouver un revendeur qui pouvait le commander. Mais, ça vaut le coup de chercher un peu.
Demandez à votre revendeur, un système d'attelage de triangle ACCORD (c'est la marque du matériel). Vous devrez ensuite choisir la taille du triangle mâle en fonction de votre tracteur et du poids des outils à atteler.
Dans mon cas, j'utilise un triangle de type 2, qui est parfaitement adapté pour du maraîchage.

Auto-construction d'un triangle femelle

Pour celles et ceux qui veulent se lancer dans l'autoconstruction d'un triangle femelle, je vous livre ci-dessous les plans des triangles que j'ai moi-même construit.


Plan d'un triangle d'attelage femelle au format Libre Office et PDF.

Le triangle est constitué de cinq pièces différentes:

  • les deux guides (en jaune sur les plans) qui servent à canaliser le triangle mâle,
  • une platine avant (en bleu foncé) pour rigidifier l'assemblage des deux guides,
  • une platine arrière (en vert) qui rigidifie également les deux guides, et peut servir d'appui à la tête du triangle mâle au moment de l'attelage. Mais en définitive, cette pièce sert essentiellement de support à la dernière pièce du triangle, à savoir ...
  • le support de verrouillage (en bleu ciel et mauve) qui permet au crochet du triangle mâle de se verrouiller sur le triangle femelle.

En guise de conclusion ...

Cette méthode est malheureusement assez peu répandue en maraîchage; je dis malheureusement car elle offre de très nombreux avantages:

  • extrême rapidité de l'attelage et dételage d'un outil; pas plus de deux ou trois minutes par outil si vous disposez d'un troisième point hydraulique,
  • aucun travail de force à produire, quelque soit le poids de l'outil, ce qui rend l'attelage accessible à toutes et tous,
  • grande facilité technique à s'atteler et se dételer.

De tous ces avantages, il résulte une manière différente de travailler; on n'hésite plus à atteler un ou même plusieurs outils pour aller travailler une seule planche de culture. Cela permet d'utiliser le bon outil au bon moment, et de changer d'outil une dizaine de fois par jour s'il le faut, le tout sans forcer, et sans perdre de temps !

Avec un recul d'environ trois ans d'utilisation, cela me semble être un investissement indispensable si vous en avez les moyens.
Réellement, cela change la vie d'un maraîcher ...

retour au sommaire des astuces