PANIER DE LÉGUMES BIO EN LOT-ET-GARONNE

Réussir un faux semis

retour au sommaire des astuces

C'est quoi un faux semis ?

Le faux semis, comme son nom l'indique, consiste à faire toutes les opérations nécessaires à un semis mais sans faire le semis proprement dit.
Les opérations à mener sont donc:

  • la préparation du sol de la parcelle,
  • un arrosage pendant plusieurs jours de la parcelle,
  • puis enfin, un désherbage complet de la parcelle.

Ça sert à quoi un faux semis ?

Alors à quoi bon faire tout cela sans semer ?

La réponse est simple: le but du faux semis est de faire germer le maximum de graines d'adventices présentes dans la parcelle.
C'est une étape préparatoire en vue de l'installation d'une culture qui craint la concurrence des plantes sauvages.
En faisant lever la maximum d'adventices que l'on détruit rapidement (avant qu'elle ne s'enracinent trop ou montent à graines), on élimine ainsi une partie de la concurrence de la future culture.

On peut donc résumer tout cela en disant que l'objectif de cette technique est de favoriser dans un premier temps la levée des adventices pour les détruire et ensuite implanter la culture en minimisant les actions favorisant la levée des adventices.

A noter, qu'on peut tout à fait enchaîner plusieurs faux semis consécutivement de manière à diminuer un peu plus encore le stock d'adventices qui concurrencera la culture.

Comment réussir un faux semis ?

Dans un premier temps, il peut être utile (pour la future culture) d'ameublir le sol en profondeur, avec un passage de cultivateur par exemple.
On veillera ensuite à bien rouler exactement au même emplacement pour le pas détruire le travail du cultivateur en tassant le sol sur la partie cultivée.

Par la suite, on peut travailler la surface du sol pour la rendre la plus fine possible à l'aide d'une herse plate ou d'un vibroculteur.

La structure de surface étant satisfaisante, on va ensuite enchaîner une série d'arrosage pour maintenir la surface du sol humide pendant 2-3 jours. On laisse ensuite germer les adventices, qu'on laisse pousser pendant une à deux semaines suivant la saison.

Vient ensuite la phase la plus délicate du faux semis. Il s'agit de détruire toutes les adventices en remuant le moins possible le sol, donc en travaillant à un ou deux centimètres de profondeur.

Pour cela, on peut utiliser une bineuse à lame tranchante (queue d'hirondelle, rasette ou dent de lièvre) qui coupe l'herbe sous le collet. L'avantage est que le sol est peu remué (effet d'une vague). C'est une technique efficace par beau temps, car la plante a alors le temps de se dessécher.
On peut aussi utiliser un vibroculteur mais il a le désavantage de remuer plus la terre.
Il est également possible d'agir avec une bineuse à brosse, une herse étrille ou par désherbage thermique, selon le stade de développement des adventices.

retour au sommaire des astuces